Biographie: Jack Nicholson

Abandonné par son père, Jack Nicholson fut élevé par sa grand-mère dans le New Jersey. A 17 ans, il part pour Los Angeles et travaille comme employé de bureau à la Metro-Goldwyn-Mayer (MGM). Il fait ses débuts au cinéma en délinquant juvénile dans The Cry Baby Killer, un thriller produit par Roger Corman. Tout au long des années 60, il enchaînera avec le réalisateur-producteur culte une vingtaine de films de série B allant de l'horreur (La Petite Boutique des horreurs) au western (The Shooting).

En 1968, il commence sa collaboration avec Bob Rafelson avec qui il écrit et produit Head, une comédie délirante avec le groupe pop The Monkeys. Il collaboreront ensemble six fois, notamment pour Cinq pièces faciles qui vaut à Nicholson sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Mais, c'est l'année suivante qu'il acquiert son statut de star avec son rôle d'avocat halluciné dans Easy Rider.

 

Au cours des années 70, Jack Nicholson rentre dans la liste des acteurs qui comptent à Hollywood en interprètant des personnages complexes et souvent extravagants. Son rôle de détective privé dans le film noir de Roman Polanski, Chinatown lui vaut sa troisième nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Mais c'est un an plus tard avec son interprétation de malade mental dans Vol au-dessus d'un nid de coucou de Milos Forman qu'il remporte sa première statuette. La même année, il tourne en Europe avec Michelangelo Antonioni dans Profession : reporter, sa seule expérience hors des Etats-Unis.

En 1980, il impressionne dans Shining de Stanley Kubrick, avec un rôle culte d'écrivain psychotique. Il aborde alors une décennie faite d'énormes succès critiques à l'image du drame épique Reds, et le drame familial Tendres Passions (Oscar du meilleur acteur dans un second rôle) avec Shirley McLaine.

En 1990, devenu une icône, il interprète le Joker dans Batman, un rôle qui lui permet de mettre à profit son célèbre jeu de sourcils. Avec un pourcentage sur les produits dérivés, le film lui rapporte 60 millions de dollars ! Il peut alors réaliser un film qui lui tient à coeur, la suite de Chinatown, Two Jakes, dans lequel il reprend son rôle de privé. Le film est toutefois un échec commercial et critique. Il rebondit pourtant avec son rôle très remarqué de colonel hautain dans Des hommes d'honneur, éclipsant les stars Tom Cruise et Demi Moore.

Au cours des années 90, il devient de plus en plus rare mais ses prestations sont toujours autant remarquées, notamment en père desespéré dans Crossing Guard et en président déjanté dans Mars Attacks!. Mais, c'est la comédie romantique de James L. Brooks, Pour le pire et pour le meilleur, dans laquelle il interprète un romancier maniaque transformé par l'amour d'une femme, qui le fait revenir sur le devant de la scène, lui rapportant son deuxième Oscar du meilleur acteur.

En 2002, après son rôle remarqué de policier viellissant dans The Pledge de Sean Penn, 11 nominations aux Oscars (dont 3 remportés) et une carrière sans véritable creux, il joue dans les comédies dramatiques, About Schmidt et Self control aux côtés d'Adam Sandler. En 2006, il tourne au côté de Leonardo DiCaprio dans Les Infiltrés de Martin Scorsese.

FILMOGRAPHIE

  • 1958 : The Cry Baby Killer, de Jus Addiss : Jimmy Wallace

  • 1960 : The Wild Ride, de Harvey Berman : Johnny Varron

  • 1960 : Bonne chance M. Lucky (Mr. Lucky) (TV) : Martin (#1 épisode)

  • 1960 : Too Soon to Love, de Richard Rush : Buddy

  • 1960 : La Petite boutique des horreurs (The Little Shop of Horrors), de Roger Corman : Wilbur Force

  • 1960 : The Barbara Stanwyck Show (TV) : #1 épisode

  • 1960 : Studs Lonigan, de Irving Lerner : Weary Reilly

  • 1961 : Tales of Wells Fargo (TV) : Tom Washburn (#1 épisode)

  • 1961 : Remous (Sea Hunt) (TV) : #1 épisode

  • 1961 : Bronco (TV) : Bob Doolin (#1 épisode)

  • 1962 : Little Amy (TV), de Sidney Lanfield : Jefferson City Coach

  • 1962 : Hawaiian Eye (TV) : Tony Morgan (#1 épisode)

  • 1962 : The Broken Land, de John A. Bushelman : Will Brocious

  • 1963 : Le Corbeau (The Raven), de Roger Corman : Rexford Bedlo

  • 1963 : L'Halluciné (The Terror), de Roger Corman : Lt. André Duvalier

  • 1964 : Ensign Pulver, de Joshua Logan : Dolan

  • 1964 : Flight to Fury, de Monte Hellman : Jay Whickham

  • 1964 : Back Door to Hell, de Monte Hellman : Burnett

  • 1965 : L'Ouragan de la vengeance (Ride in the Whirlwind), de Monte Hellman : Wes

  • 1966 : Le Jeune docteur Kildare (Dr. Kildare) (TV) : Jaime Angel (#4 épisodes)

  • 1967 : The Shooting, de Monte Hellman : Billy Spear

  • 1967 : L'Affaire Al Capone (The St. Valentine's Day Massacre), de Roger Corman : Gino, Hit Man (non crédité)

  • 1967 : Le Retour des Anges de l'enfer (Hells Angels on Wheels), de Richard Rush : Poet

  • 1968 : Psych-Out, de Richard Rush : Stoney

  • 1969 : Easy Rider, de Dennis Hopper : George Hanson

  • 1970 : The Rebel Rousers, de Martin B. Cohen

  • 1970 : Melinda (On a Clear Day You Can See Forever), de Vincente Minnelli

  • 1970 : Cinq pièces faciles (Five Easy Pieces), de Bob Rafelson

  • 1971 : Ce plaisir qu'on dit charnel (Carnal Knowledge), de Mike Nichols

  • 1971 : A Safe Place, de Henry Jaglom

  • 1972 : The King of Marvin Gardens, de Bob Rafelson

  • 1973 : La Dernière corvée (The Last Detail), de Hal Ashby

  • 1974 : Chinatown, de Roman Polanski : Jack Gittes

  • 1975 : Profession : reporter (Professione: reporter), de Michelangelo Antonioni : David Locke

  • 1975 : Tommy, de Ken Russell : A. Quackson

  • 1975 : La Bonne fortune (The Fortune), de Mike Nichols

  • 1975 : Vol au-dessus d'un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo's Nest), de Milos Forman : Randle Patrick McMurphy

  • 1976 : Missouri Breaks (The Missouri Breaks), d'Arthur Penn : Tom Logan

  • 1976 : Le Dernier Nabab (The Last Tycoon), de Elia Kazan

  • 1978 : En route vers le sud (Goin' South), de Jack Nicholson

  • 1980 : Shining (The Shining), de Stanley Kubrick : Jack Torrance

  • 1981 : Le facteur sonne toujours deux fois (The Postman Always Rings Twice), de Bob Rafelson : Frank Chambers

  • 1981 : Reds, de Warren Beatty : Eugene O'Neill

  • 1982 : Police frontière (The Border), de Tony Richardson

  • 1983 : Tendres Passions (Terms of Endearment), de James L. Brooks : Garrett Breedlove

  • 1985 : L'Honneur des Prizzi (Prizzi's Honor), de John Huston : Charley Partanna

  • 1986 : Elephant's Child, de Mark Sottnick (narration)

  • 1986 : La Brûlure (Heartburn), de Mike Nichols : Mark Forman

  • 1987 : Les Sorcières d'Eastwick (The Witches of Eastwick), de George Miller : Daryl Van Horne

  • 1987 : Broadcast News, de James L. Brooks : Bill Rorich

  • 1987 : Ironweed, de Hector Babenco

  • 1989 : Batman, de Tim Burton : Jack Napier/Le Joker

  • 1990 : The Two Jakes (The Two Jakes), de Jack Nicholson : Jake Gittes

  • 1992 : Man Trouble, de Bob Rafelson

  • 1992 : Des hommes d'honneur (A Few Good Men), de Rob Reiner : Nathan R. Jessep

  • 1992 : Hoffa, de Danny DeVito : Jimmy Hoffa

  • 1994 : Wolf, de Mike Nichols : Will Randall

  • 1995 : Crossing Guard (The Crossing Guard), de Sean Penn : Freddy Gale

  • 1996 : Blood and Wine, de Bob Rafelson : Alex

  • 1996 : Étoile du soir (The Evening Star), de Robert Harling : Garrett Breedlove

  • 1996 : Mars Attacks!, de Tim Burton : James Dale/Art Land

  • 1997 : Pour le pire et pour le meilleur (As Good as It Gets), de James L. Brooks : Melvin Udall

  • 2001 : The Pledge, de Sean Penn : Jerry Black

  • 2002 : Monsieur Schmidt (About Schmidt), de Alexander Payne : Warren R. Schmidt

  • 2003 : Self Control (Anger Management), de Peter Segal : le docteur Buddy Rydell

  • 2003 : Tout peut arriver (Something's Gotta Give), de Nancy Meyers : Henry Sanborn

  • 2006 : Les Infiltrés, (The Departed) de Martin Scorsese : Frank Costello

  • 2008 : Sans plus attendre, (The Bucket List) de Rob Reiner : Edward Cole

  • 2010 : How Do You Know, de James L. Brooks : Charles

Flèche bas Haut